Rechercher
  • Zoe Hérard Psychologue

Confinement : comment parvenir à gérer son anxiété ?


Le confinement annoncé il y a quelques jours risque d’être prolongé pour un moment.

Comment réussir à gérer, à apprivoiser son anxiété qui peut être liée à plusieurs choses comme notamment la solitude, le flux d’informations quotidienne, la collectivité imposée ?



La solitude ou au contraire, être obligé de vivre ce confinement en collectivité sans qu’on l’ai choisi, peut-être une étape qui génère beaucoup d’angoisse.

Nous savons que rester chez soi, est la seule et unique chose qu’il faut faire, mais ce n’est pas pour autant évident.


Voici quelques petites astuces lorsqu’on se trouve dans ces situations :


  • Si vous êtes confiné avec des proches qui vous sont imposés, il peut être important d’établir des règles, de lister les limites de chacun. Il peut aussi être important de mettre en place des temps seul et des temps collectifs, en famille, autour d’un jeu, d’un repas, d’un film...


  • Si la solitude est pesante et génère de l’angoisse, n’hésitez pas à appeler de la famille, des amis. Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux, Skype, Whatsapp, Facetime offrant des appels en visio. Vous pouvez également rejoindre des groupes de discussion afin d’échanger sur des sujets qui vous intéressent.


  • Si l’anxiété est liée aux informations incessantes et répétitives à ce sujet. Effectivement, il est judicieux de ne pas se submerger des informations que l’on peut voir ou entendre en boucle à la TV, à la radio, sur les réseaux sociaux. Vous pouvez très bien choisir de vous informer une fois par jour, à l’aide d’informations fiables, afin d’être tenu au courant sans pour autant générer de l’anxiété et du stress à longueur de journée.


Pendant ce temps, ce qui est important est de prendre du temps pour soi. Pour certaines personnes cela paraît très simple, pour d’autres, ne pas pouvoir sortir, ne pas pouvoir cocher les 12 cases de la To do list se révèle être plus qu’un challenge.


Prenez le temps, le temps de lister les choses que vous avez souvent remis au lendemain, les activités que vous n’avez jamais entreprises par manque de temps. C’est maintenant !!

Autorisez-vous à dévorer la pile de livres que vous achetez dès que vous allez en ville et que vous n’avez jamais le temps de rattraper.


Prenez le temps de vous abandonner dans l’apprentissage de la musique, d’une langue, d’un sujet qui vous intéresse à l’aide de MOOC gratuit en ligne, apprenez à découvrir les choses qui vous plaisent de manière plus fine, bien savoir utiliser son dernier téléphone, régler son appareil photo, s’essayer à la cuisine, au chant, à la guitare, l’espagnol, le dessin…


Prenez ce temps pour faire votre marathon des séries que vous n’avez pas eu le temps de regarder, revisionner les films, les trilogies qui vous font palpiter, jouer en ligne…


Prenez soin de vous, chouchoutez-vous, vous avez le droit, vous avez le temps, usez de vos masques pour le visage, les cheveux, le corps, enveloppez votre chez vous d’une ambiance qui vous réchauffe.


C’est également un temps pour faire le ménage de printemps, trier le grenier, vos affaires, réparer des petites choses que vous repoussez, déplacer les meubles, réaménager votre intérieur …


Si votre esprit est encore trop préoccupé, vous pouvez également faire des petits exercices de relaxation comme la cohérence cardiaque, de la méditation pleine conscience… Vous trouverez plusieurs vidéo sur Youtube mais vous pouvez également télécharger l’application : petitbambou qui vous permettra de vous accompagner dans vos premiers pas à la méditation.


Il peut-être important de garder un rythme afin qu’il soit similaire à celui que vous aviez quotidiennement, avant le confinement, et vous éviter d’être confronté à une épreuve psychique trop difficile à gérer.

  • Vous pouvez mettre un réveil le matin en semaine qui s’approche de votre réveil habituel.

  • Vous obligez à vous préparer, vous donner des objectifs (réalisables) dans la journée.

  • Il est important de se faire plaisir mais il est aussi important de maintenir une hygiène de vie similaire à celle que vous avez l’habitude d’avoir, tout en prenant en compte ce qu’implique le confinement.

Exemple : si vous aviez l’habitude de faire du sport tous les jours, vous pouvez essayer de maintenir votre activité un jour sur deux, vous essayer à d’autres sports comme le yoga, le pilates, le renforcement musculaire…

  • Prenez la lumière, le soleil, à travers la fenêtre ou en l'ouvrant, respirer l'air extérieur.

Enfin, sachez que si vous avez toujours des difficultés à gérer l’angoisse trop importante que génère la situation actuelle ou le confinement, vous pouvez toujours contacter un professionnel de santé. Des permanences d’écoute par des psychologues sont également mise en place en fonction des régions.


Je me rends disponible bénévolement tous les soirs de 18 à 20h en cas de besoin.


33 vues

La fréquence des séances est à déterminer ensemble et cela peut être réévaluer au cours d'un suivi. Vous pouvez également ressentir le besoin d'espacer ou de rapprocher les séances. 

En cas d'urgences appelez le 15

Zoé Hérard Psychologue

  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now